jaimerienimparisien.blog4ever.com

J'aime rien, I'm Parisien ! Le journal d'un natural-born râleur.

J'aime pas les gentils !

 

Je sais pas pourquoi, ça a toujours été comme ça, je suis irrémédiablement attiré par les méchants. Les gentils, ça m'ennuie, ça m'endort, ça m'emmerde...

 

La première méchante que j'ai aimée, je crois que c'est la sorcière dans Blanche-Neige, un des premiers (si ce n'est LE premier) dessins animés que j'ai vus au cinéma (non, je suis pas né dans les années 30, il ressortait régulièrement sur Grand Ecran ce chef-d'oeuvre de Disney !). Cette pauvre sorcière, qui se retrouve acculée sur un éperon rocheux et fait une chute visiblement mortelle. Bah, moi, je l'aimais bien, avec son caractère complexe, ambivalent, avec ses défauts, ses failles, sa douleur... C'est pas comme cette conne de Blanche-Neige, toute niaise et ravie de chez ravie de faire le ménage de 7 nains abrutis et libidineux. Et qui attend, comme toutes les niaises de la planète, un prince charmant qui, dans la vraie vie... n'arrivera jamais, mais alors jamais !

 

Après, j'ai kiffé le Dr. Gang, qui voulait régner sur le monde et débarrasser la planète de cette andouille d'Inspecteur Gadget !

 

Ensuite encore, un peu plus tard, y a eu JR Ewing. Ah, un vrai vrai vrai méchant celui-là, qui aurait vendu sa mère pour un litre de pétrole. Bah ouais, mais bon, on sent que derrière cette carapace se cache un caractère plus torturé, merde. Il a dû souffrir le JR pour en arriver là, c'est certain. 

 

Ceci dit, j'ai toujours été plus Côte Ouest que Dallas. Et là, arrive la méchante dont je tombe amoureux dingue (avant de tourner pédé quelques années plus tard) : Abby. Elle écrase tout sur son passage, est plus couillue que Rocco, elle mène son petit monde à la b(r)aguette, et en plus, avec une classe... à la Dallas ! C'est pas cette pauv' conne naïve et propre sur elle de Valene qui pouvait rivaliser. Pis bon, finalement, j'ai misé sur le bon cheval. 20 ans plus tard, après moult cessions de bistouris, bah la méchante, elle a encore la classe, et la gentille, bah... comment dire... elle ressemble à la sorcière de Blanche-Neige, mais en pire !

 

Bon, et ça n'a fait que se confirmer au fil des ans, j'aime les méchant(s) : Eddie dans Desperate, tous les baddies de James Bond, Zemmour, Lagerfeld, j'en passe et des pires... Alors que je déteste cordialement les niais, alias Joséphine Ange Gardien, Julie Lescaut, Michel Drucker, et autres Gérard Holtz...

 

Faudrait vraiment que j'en parle à mon psy (d'ailleurs si vous avez une bonne adresse ?), ça en devient inquiétant. Y a quelques années, dans le cadre de mes études, j'avais assisté à un procès. C'est bien simple, au bout d'une heure, j'étais en empathie totale avec... l'accusée. J'aurais été juré, ma sentence aurait été à n'en pas douter très indulgente. Et quand je regarde Faites Entrer l'Accusé, bah, même topo, j'en viens presque à plaindre le tueur qui a égorgé au couteau de boucher trois vierges effarouchées. C'est grave docteur ?

 

Même là, plus récemment encore, scotché, sur CNN, devant les révolutions tunisienne et égyptienne, ému par cette foule en délire, j'ai quand même réussi, un quart de seconde, à avoir un tout petit pincement au coeur pour des dictateurs obligés de fuir, après 30 ans de pouvoir, d'horreurs, mais aussi sûrement de quelques bienfaits, la queue entre les jambes, comme des voleurs (qu'ils sont par ailleurs)...

 

Non, vraiment, vous croyez que j'ai un problème ?!

 

ND



12/02/2011
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres