jaimerienimparisien.blog4ever.com

J'aime rien, I'm Parisien ! Le journal d'un natural-born râleur.

J'aime pas les anniversaires (enfin surtout le mien) !

 

27 mars. La date fatidique est là. Même si la journée, cette année, ne fait que 23 heures, mon supplice n'en reste pas moins pénible. Surtout un dimanche pluvieux ! Non, vraiment, le 27 mars, c'est pas mon jour.

 

Y a 32 ans pile poil, je crois que j'ai bien embêté ma mère à la sortie. Déjà chiant le mec... A 11 ans, je me souviens d'un 27 mars horrible, seul, dans la cour de récré, pour cause de fâcherie avec ma meilleure amie de l'époque. Déjà les larmes... 

 

Primo, j'aime pas vieillir. Donc là, 32, franchement, c'est moche. 32 c'est quoi ? La moitié d'une vie d'ouvrier (ouf, suis cadre). 32, ca doit être l'âge auquel ma tante est morte. 32, c'est plus tout à fait jeune, c'est pas encore tout à fait vieux. C'est pas l'âge du Christ. Bref, ça se fête pas (non, même si je les fais pas !).

 

Toute façon, j'aime pas fêter les annivs. J'aime pas parce que personne m'organise jamais de super fête surprise avec 300 amis. Mais bon, ptet que j'ai pas 300 amis. Et ptet que ça me soulerait en fait... Ensuite, parce qu'on reçoit des coups de fil et des messages de personnes qui 364 jours par an pensent beaucoup moins à vous (la mélancolie me fait dire des choses méchantes : je remercie néanmoins tous ceux qui m'ont témoigné leur affection facebookienne, smsienne, téléphonique ou en vrai aujourd'hui, ils étaient en fait assez nombreux - y avait même un ancien ministre...). Enfin, j'aime pas fêter mon avancée inexorable vers la tombe. Car la vie, en fait, qu'est-ce, sinon une mort à feu doux ?

 

Donc, bon, aujourd'hui, journée normale ou presque, pour tenter d'oublier. Direction le ciné. Les Yeux de sa mère, avec la Grande Catherine. Une histoire de mère, de fille, de petit-fils, de non-dits, de non-communication, de solitudes. Bref, un film français bien chiant qui m'aurait, un jour normal, peut-être tiré une larmichette. Mais qui, en ce jour maudit, m'a irrité les glandes lacrimales, non-stop, pendant 30 minutes ! Ou alors, c'est la puissance du jeu d'actrice de Catherine, ou la frustration de ne pas mieux connaître ce Jean-Baptiste Lafarge peut-être (aparté : V., je plaisante !!).

 

Bon, je ne sais pas quels sont les cons qui ont inventé le calendrier et l'idée absolument ridicule de fêter le jour de sa naissance, mais je ne leur dis pas merci.

 

Vivement demain tiens !

 

ND



27/03/2011
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres