jaimerienimparisien.blog4ever.com

J'aime rien, I'm Parisien ! Le journal d'un natural-born râleur.

J'aime pas les Somaliens !

 

Mais non, voyons, ne vous méprenez pas. La présence de Guéant au gouvernement et l'omniprésence de la Marine dans les médias (voire les urnes) ne me sont pas montées à la tête, et je ne suis pas devenu raciste primaire. C'est juste un titre racoleur quoi... Je n'ai donc rien contre ce peuple africain. Rien du tout !

 

Et pourtant, Somalie est pour moi synonyme de traumatisme. Je m'explique : il y a une quinzaine d'années (voire une vingtaine - mon dieu comme le temps passe), la Somalie était synonyme de Kouchner avec un sac de riz sur les épaules, de famine, de malnutrition et de maigreur extrême. Or, il se trouve que je n'ai jamais été très corpulent (attention, euphémisme !). Et que mes camarades de collège, à la piscine (eh oui, pour notre malheur, notre lycée était équipé d'une piscine que, je ne sais pourquoi, nous devions amortir en y passant la moitié de tous nos cours d'EPS !), avaient trouvé l'idée génialissime de m'affubler d'un surnom de circonstance : le Somalien ! Ca vous traumatise un homme à vie ça ! Tandis qu'on s'attardait sur la taille hors normes du zizi de certains de mes camarades dans les vestiaires, moi, on matait mes os... (euh... là je me rends compte que mes propos peuvent porter à confusion sur la taille de mes attributs, mais tout va bien pour eux, don't worry !).

 

Alors, moi, je dis stop ! Stop au racisme anti-maigre. Et surtout, stop à la franchise ! Est-ce que, quand vous croisez un gros, vous lui balancez : "bah dis donc, t'es gros quand même ! Tu pèses combien ? Ah ouais ? Putain ! Mais t'as pensé à arrêter de manger sinon ?" Non, ça ne vous viendrait pas à l'esprit hein, d'être aussi méchant. Bah avec les maigres, tout est permis. "Ah oué, tu pèses seulement ça ? Wow ! Bah mange, quoi !"

 

"Mais connard (ou connasse, ça dépend), je mange comme un porc si je veux, je grossis pas, alors TA GUEUUUUUUUUUULE, et va insulter les gros, couille molle (ou fesse molle pour les filles) !", leur rétorque-je. C'est génétique, tout le monde était comme ça dans la famille, et on a tous les os fins. 

 

Sinon, y a aussi quand grand-mère s'en mêle. Pourtant elle est bien placée pour savoir qu'on est comme ça dans la famille ! Bah non... "Dis donc, mon chéri, t'as pas un peu maigri là ? T'es sûr que tu manges bien à Paris ? (ça c'est la variante parisienne ; avant, quand je vivais chez maman, elle disait un truc du genre : "t'es sûr que ta mère te nourrit bien ?"). Ce à quoi je réponds, dans mes rêves : "Et toi, t'as pas un peu pris du bide, vieille peau ?" Pffffff !

 

Tout ça pour dire que la prochaine fois que vous croisez un maigre, dites-vous qu'il est sûrement très complexé par la situation, alors évitez le sujet. Surtout si c'est pour dire : "Mais attends, c'est mieux que d'être obèse". Car à ce moment-là, le maigre n'a qu'une envie : vous en coller une (ou deux !).

 

Bon, allez, vais me faire un kebab moi !

 

ND



05/04/2011
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres